Téléphone : 450 978-6631

Le facelift ou lifting facial ou rhytidectomie selon la terminologie médicale est une procédure de chirurgie plastique esthétique visant le rajeunissement du visage et du cou. Les techniques de facelift ont grandement évolué au cours des dernières années. Au début, l’intervention était strictement cutanée. Le chirurgien soulevait la peau et la tirait afin de remonter les structures faciales. Toutefois, après la chirurgie, l’aspect était souvent tiré et peu naturel.

Le visage étant constitué de multiples couches, on a observé que le vieillissement facial résulte d’un glissement progressif de la peau, de la graisse et du système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS) sur le fascia profond par relâchement des ligaments suspenseurs du visage. Il est maintenant possible de retendre la peau et repositionner la graisse du visage en utilisant le fascia superficiel (SMAS), ce qui nous permet d’obtenir un résultat tout à fait naturel correspondant à l’apparence que vous aviez il y a 10 ou 15 ans. Le facelift peut être associé à une plastie des paupières, à un lifting du front ou à une lipogreffe visant à restructurer le visage.

Questions fréquemment demandées

Suis-je un(e) bon(ne) candidat(e) pour la chirurgie?

Les meilleurs(es) candidats(es) pour la chirurgie esthétique sont ceux et celles qui veulent une amélioration de leur apparence avec des attentes réalistes. Le facelift est indiqué lorsque les signes du vieillissement facial sont présents avec une apparence fatiguée. On doit faire la chirurgie pour soi et non pour les autres et être prêt à investir quelques semaines de convalescence afin d’obtenir un résultat qui durera plusieurs années.

Comment se déroulera la consultation?

Lors de la consultation, Dr Larocque s’assurera de bien comprendre vos attentes et vous dira en toute honnêteté si vos objectifs peuvent être atteints par la chirurgie.

Le but de l’intervention est d’améliorer votre apparence tout en conservant un aspect naturel, non-chirurgical et en conservant votre expression faciale. Il examinera toutes les structures de votre visage afin de les harmoniser, ce qui est essentiel pour un résultat naturel. Il vous expliquera les détails de la chirurgie, les complications possibles et les mesures pour les éviter. Il s’assurera finalement que votre condition médicale est adéquate pour une intervention sécuritaire.

Notre politique est de respecter la confidentialité de notre clientèle. Des photographies pré et post-opératoires utilisées avec le consentement des patients(es) pourront vous être montrées lors de la consultation. Finalement. nous vous ferons part des coûts de la chirurgie, des dates de disponibilité et nous vous remettrons de la documentation donnant plus de détails sur la chirurgie.

Comment la chirurgie se fait-elle?

Le facelift est habituellement effectué sous anesthésie locale avec sédation. La médication vous rend somnolent et enlève l’anxiété qui est normale dans une telle situation. Les anesthésiques locaux rendent votre visage complètement insensible à la douleur. Il s’agit à mon avis de l’approche idéale comportant le moins de risque. Des incisions sont effectuées autour de votre oreille et dans le cuir chevelu puis les tissus sont soulevés et retendus. Vous aurez un pansement pendant une période de deux à trois jours. Les sutures sont enlevées dix jours après l’opération. Des ecchymoses et de l’œdème peuvent persister pendant une période de trois semaines. Des recommandations précises sont données afin d’éviter des problèmes de guérison.

Je vous invite à consulter l’animation 3D de cette procédure disponible sur ce site.

Existe-t-il plusieurs techniques de lifting?

Il existe plusieurs techniques de lifting avec de nombreuses variations. Un chirurgien choisit ses techniques en fonction de son sens esthétique et doit tenir compte des caractéristiques particulières de chaque patient afin de procéder à des variations techniques et obtenir un résultat esthétique optimal. Il s’agit là de la composante artistique de la chirurgie plastique.

Au début du dernier siècle, l’anatomie faciale était méconnue. Les premiers liftings consistaient à décoller la peau, la tendre et enlever l’excédent. En raison de la tension sur la peau, les cicatrices pouvaient être apparentes en raison de leur largeur excessives et de leur coloration blanchâtre. La peau ayant tendance à se distendre, le résultat était moins durable.

Au milieu des années 70, on a décrit une structure faciale importante soit le système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS). Ce feuillet fibreux est la continuité du muscle peaucier du cou (platysma). La peau et la graisse du visage sont attachés au SMAS. On se sert maintenant du SMAS pour repositionner la graisse et la peau pour ensuite enlever l’excédent cutané sans aucune tension. Cette approche a été une révolution dans le domaine et est à la base des techniques modernes.

Plus récemment, on reconnait que dans certains cas, la perte de volume graisseux du visage peut contribuer au vieillissement facial. L’anatomie précise des compartiments graisseux du visage nous permet maintenant de redonner du volume grâce à une lipogreffe.

Fait de façon artistique, le lifting facial moderne donne des résultats plus naturels et durables.

Existe-il une technique idéale de facelift?

La technique utilisée doit être basée sur les particularités physiques de chaque individu et peut varier d’un chirurgien à l’autre selon son expérience, sa formation et son sens esthétique. C’est la raison pour laquelle les chirurgiens peuvent avoir différentes opinions et différents résultats. Des études comparant les diverses techniques chirurgicales ont démontré que le facteur le plus important était l’excellence du chirurgien et son jugement clinique. Quoi faire, à quel degré et surtout quoi ne pas faire dans certaines situations sont les éléments les plus importants. Le plan de traitement est très individualisé et vise un résultat naturel, d’apparence non chirurgicale, avec un temps de convalescence le plus rapide possible et un résultat durable.

Où la chirurgie est-elle faite?

Dr Larocque fait toutes ses interventions chirurgicales au Centre Médical Spécialisé (CMS) Plastimédic. Plus de 9000 chirurgies esthétiques ont déjà été réalisées dans ce centre qui est accrédité par Agrément Canada, un organisme ayant une reconnaissance internationale dans l’évaluation des centres de santé. Il est entouré par une équipe très expérimentée.

Quelles sont les mesures à prendre avant la chirurgie?

Une analyse sanguine et un électro-cardiogramme (ECG) devront être faits dans les semaines précédant la procédure. Vous devez cesser de fumer au moins deux (2) semaines avant et après la chirurgie car la nicotine contracte les vaisseaux sanguins pouvant nuire à la guérison des plaies. Pendant la même période, vous devez éviter les médicaments affectant la coagulation sanguine ainsi que les produits naturels dont plusieurs ont le même effet. La coloration des cheveux peut être faite dans la semaine précédent la chirurgie car vous pourrez la refaire seulement quatre (4) semaines après l’intervention pour ne pas irriter les cicatrices dans le cuir chevelu. Nous vous demandons d’être à jeun (ne rien manger ni boire) six (6) heures avant l’intervention. Des directives précises vous seront données avant la chirurgie .

Quelles sont les suites post-opératoires?

Vous quitterez la clinique une (1) à deux (2) heures après l’intervention. Vous pouvez retourner à la maison si une personne responsable peut vous surveiller pendant les vingt-quatre (24) heures suivant la chirurgie. Vous pouvez également séjourner dans un centre de convalescence privé situé près de la clinique sous la surveillance d’un personnel infirmier compétent dans les soins post-opératoires.

Un pansement couvrant la tête est porté deux (2) ou trois (3) jours. L’oedème (gonflement des tissus) est maximal deux (2) jours après l’intervention et s’estompera progressivement pendant les deux (2) ou trois (3) semaines suivantes. Après un (1) mois, il peut persister une légère induration palpable mais non visible des zones décollées. Des ecchymoses (bleus) peuvent apparaitre dans la région du menton et du cou et disparaissent sur une période de deux (2) semaines. Une sensation de tension douloureuse autour des oreilles et au niveau du cou est soulagée par un analgésique oral pendant les premiers jours. Un engourdissement au niveau des joues, des oreilles et du cou peut prendre quelques mois à récupérer.

La guérison est un phénomène individuel et variable. Après deux (2) à trois (3) mois, on a une bonne idée du résultat définitif quoique la guérison totale de toute chirurgie peut prendre quelques mois. On obtient alors un effet de rajeunissement très naturel, non chirurgical, avec un air reposé et détendu.

Le résultat est-il durable?

De toutes les procédures visant une amélioration de l’apparence du visage, le facelift est le plus durable. Le résultat n’est toutefois pas permanent. On recule l’horloge, mais cette dernière continue de fonctionner. Il peut s’écouler en moyenne huit à dix ans avant que l’on retrouve son apparence initiale. Dans des cas particuliers, le résultat peut persister environ cinq ans seulement lorsque la qualité cutanée est très mauvaise. Par contre, dans le cas d’une excellente qualité cutanée, le résultat peut persister plus de dix ans. Dans tous les cas, les personnes qui ont eu un facelift ont l’air plus jeune que leur groupe d’âge. Dr Larocque emploie une technique qui peut être refaite après plusieurs années sans donner l’aspect trop tendu et non naturel de certaines autres techniques.

Puis-je avoir seulement une correction des joues ou seulement du cou?

Une correction d’une région spécifique est possible dans des cas particuliers lorsque les signes de vieillissement sont plus marqués à certains endroits. Toutefois, le visage et le cou vieillissent ensemble et il faut garder une harmonie et un équilibre pour obtenir un résultat naturel. Si la relation entre le visage et le cou est déséquilibrée, le résultat attirera le regard des autres car ils noteront que quelque chose n’est pas normal, ce que l’on veut absolument éviter. Pour  les corrections partielles, les cicatrices sont plus courtes et le temps de convalescence plus limité.

Quand dois-je considérer un facelift?

Il n’y a pas d’âge spécifique. Plusieurs facteurs influencent le processus de vieillissement comme la génétique, le tabac, le soleil, l’alimentation, les gains et pertes de poids et l’état de santé en général. Les signes de vieillissement doivent être assez marqués pour justifier une correction chirurgicale ( chute des joues, perte de l’ovale du visage, bajoues, relâchement du cou). Le but de la chirurgie esthétique est d’être bien dans sa peau et vous devez considérer la chirurgie pour des motifs personnels et non pour plaire aux autres.

Quelles sont les complications possibles?

Les complications sont rares si vous choisissez un chirurgien plasticien qualifié et compétent qui fait régulièrement ce type d’intervention. Les complications spécifiquement associées à cette intervention sont les suivantes:

Hématome: L’hématome est une accumulation de sang sous les tissus décollés qu’il faut évacuer en salle d’opération. Le risque rapporté dans la littérature est d’environ 1 à 2%. Pour éviter cette complication, on ne doit pas prendre des médicaments, vitamines et produits naturels pouvant affecter la coagulation sanguine. La tension artérielle devra être contrôlée et stable chez les individus hypertendus.

Infection: L’infection est exceptionnelle. Des antibiotiques sont donnés pendant et après l’intervention réduisant considérablement les risques.

Lésions nerveuses: Elles sont exceptionnelles et temporaires. Les nerfs sont protégés par une membrane qui est maintenue intacte lors de la dissection. Le chirurgien doit avoir une bonne connaissance de l’anatomie faciale et être familier avec cette intervention.

Cicatrices anormales: Elles sont exceptionnelles et peuvent être associées à la nicotine qui doit obligatoirement être cessée avant l’intervention.

En somme, les complications sont exceptionnelles mais il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’une chirurgie et que des directives précises doivent être soigneusement suivies afin de réduire les risques au minimum. Un chirurgien qualifié saura identifier les risques particuliers à chaque patient afin d’éviter les complications et sera en mesure de les traiter, le cas échéant.

 

 

 

Y a-t-il d'autres moyens de rajeunir mon visage?

De nos jours, il existe différents traitements non chirurgicaux pouvant améliorer votre apparence. Les rides frontales et de la glabelle (entre les sourcils) ainsi que les pattes d’oie peuvent être améliorées par la toxine botulique (Botox) à répéter tous les quatre (4) à six (6) mois. Les rides profondes peuvent être comblées avec de l’acide hyaluronique une ou deux (2) fois par année. Le resurfaçage cutané au laser peut améliorer les rides et imperfections cutanées. Des traitements de radiofréquence peuvent amener une contraction du collagène améliorant la qualité de la peau. Ces traitements peuvent aider à retarder le lifting facial ou peuvent servir de complément pour améliorer le résultat. Toutefois, ils ont leur limite et ne peuvent remonter les tissus affaissés et enlever l’excédent de peau. Ils ne peuvent se comparer aux résultats initiaux et à long terme d’un facelift.

Quelles sont les chirurgies complémentaires au facelift?

Les chirurgies complémentaires servent à harmoniser le résultat dans le but de donner au visage une apparence reposée, détendue et naturelle. Des sourcils bas peuvent alourdir les paupières, donner un aspect triste ou sévère et peuvent être corrigés par un lifting frontal endoscopique ou coronal (si les rides frontales sont profondes). Le vieillissement des paupières amène un aspect de lourdeur ou de fatigue au regard. Les blépharoplasties harmonisent grandement le résultat du facelift et sont régulièrement faites lors de la même séance chirurgicale. La correction des rides péri-buccales (autour de la bouche) par dermabrasion ou lasabrasion (par laser) s’avère nécessaire si elles sont profondes et attirent l’attention. Les zones d’atrophie graisseuse peuvent être comblées par lipogreffe.